Que manger en février !



Les légumes de saison à déguster en février .

En février, même si la nature est en sommeil, il y a beaucoup de choix pour les légumes.


A l'honneur : chou-fleur, chou de Bruxelles, chou frisé, chou rouge, chou-chinois et brocoli. Mais aussi :

  • Betterave

  • Cardon

  • Carotte

  • Courges (potiron, potimarron, courge butternut, courge spaghetti, panais etc.)

  • Céleri-rave

  • Endive

  • Navet

  • Poireau

  • Pomme de terre

  • Salsifis

  • Topinambour

  • Salades : laitue, mâche, oseille, scarole

Les champignons de février

Les tout derniers champignons, selon les régions : Chanterelle, girolle, pied bleu, pied de mouton, truffe noire du Périgord.



Les fruits importants de février 

Pour que vos desserts soient de saison, privilégiez :

  • Citron

  • Banane

  • Kiwi

  • Orange

  • Mandarine

  • Poires

  • Pommes

Certes, il y a peu de choix, mais tellement de possibilités , pour créer de nouvelles recettes , et des compotes.




Les fromages

C’est la période des fromages d’alpage fabriqués l’été :

  • Beaufort

  • Laguiole

  • Ossau Iraty

  • Comté

  • Salers

  • Epoisses

  • Parmesan reggiano

  • Vacherin Mont d’Or

Et, nombreux de ces fromages pourront être utilisés fondu sur une tartine craquante, mummm !



les poissons
  • La dorade grise

  • L’églefin (haddock lorsqu’il est fumé)

  • Le lieu jaune

  • Le merlan


Coquillages et crustacées

En février, vous pouvez aussi manger des huîtres et des coquilles Saint-Jacques.




Les viandes
  • Agneau

  • Boeuf

  • Dinde

  • Oie

  • Porc



Si vous êtes végétarien 

Le problème des protéines est moins compliqué qu'il en a l'air.

L'important c'est d'avoir ces acides aminés essentiels.

Il y a des associations simples et classiques céréale+légumineuse qui remplissent très bien ce rôle. De plus c'est à peu près les associations traditionnelles dans différents pays du monde, probablement héritées de l'époque où ils mangeaient peu de viande (par manque de moyens entre autres). riz+soja (classique en Asie) semoule+pois chiche (Maghreb) maïs+haricots rouges (Amérique Centrale). Bref, il suffit d'associer une céréale (pâtes, riz, pain, semoule, maïs …) et une légumineuse (lentilles, haricots rouges/blancs, pois-chiche, …) et le tour est joué. Le Quinoa donne des protéines moins incomplètes que la plupart des végétaux également, et c'est aussi une piste intéressante. Reste le problème du fer, qui est plutôt trop abondant pour les carnivores mais qui peut venir à manquer pour les végétariens. Au cas où vous en manqueriez il y a des solutions simples qui fournissent une abondance de fer biologique comme la spiruline et Beautysané. Et les protéines ne sont pas un problème majeur. Il faut manger équilibré, plein de choses différentes sans se focaliser sur les protéines, qui ne sont qu'un élément parmi d'autres dont nous avons besoin.

Globalement, les études récentes montrent moins de carences chez les végétariens que chez les omnivores (Ce n'est probablement pas dû au seul mérite du régime végétarien, mais comme les végétariens font généralement plus attention à ce qu'ils mangent que les omnivores, ils obtiennent généralement de meilleurs résultats).